L’industrie maritime à l’heure du « SMART », un enjeu majeur pour la sécurité du numérique


L'Institut Méditerranéen des Transports Maritimes (IMTM) et l'Institut Supérieur d’Economie Maritime (ISEMAR), deux institutions reconnues dans le secteur de l'économie maritime depuis plusieurs décennies, organisaient un colloque à Marseille les 14 et 15 juin 2017 pour traiter des enjeux des bouleversements numériques et écologiques pour l'industrie maritime (ou « smart business »).

imsmAvec le développement d’innovations « intelligentes », l’industrie maritime se distingue par sa capacité à intégrer rapidement les nouvelles technologies de l’information pour optimiser et fluidifier ses processus tout en créant des écosystèmes numériques immenses et complexes.

LA SECURITE DU NUMERIQUE DOIT ETRE PRISE EN COMPTE LE PLUS TOT POSSIBLE DANS LES DIFFERENTS PROJETS « SMART »

Face à la menace croissante, la sécurité informatique n’est plus une option.
Plus encore dans un contexte entrepreneurial stimulant et particulièrement innovant au sein d’un secteur économique d’une importance capitale pour la sécurité nationale.
C’est pour revenir sur ces enjeux, que l’ANSSI a saisi l’opportunité de participer à ce colloque qui rassemblait les acteurs publics et privés du monde maritime.

DES NAVIRES ET DES HOMMES

guide_bonnes_pratiques_maritimes_couvLe capitaine de corvette Fabien Caparros, expert dans les méthodes de management du risque cyber au sein de l’ANSSI, est venu rappeler, au travers de quelques exemples précis, que le secteur maritime est particulièrement vulnérable aux menaces cyber, en particulier à cause de l’intégration exponentielle de systèmes connectés, bien souvent avec un faible niveau de sécurité.

Or, malgré une prise de conscience récente et bien réelle, le niveau de maturité du secteur maritime en cyber-sécurité reste insuffisant face à une dynamique qui ne cesse de s’accentuer. L’accélération de la prise en compte de la sécurité du numérique pour répondre à ces enjeux passe notamment par l’intégration du management du risque cyber. L’industrie maritime peut s’appuyer à cette fin sur sa capacité à gérer des risques de toute nature, qui est une caractéristique fondamentale de ce secteur d’activité. Une autre priorité est d’œuvrer pour impliquer les marins dans la lutte contre les comportements à risque.

C’est à cette fin que l’ANSSI a édité le guide des bonnes pratiques de sécurité informatique à bord des navires, pour accompagner la prévention des divers risques rencontrés par les acteurs du secteur maritime (vol d’informations, prise de contrôle à distance de systèmes informatiques, sabotage, etc.). Un atout majeur pour accompagner le développement de l’innovation en toute sécurité, et permettre de naviguer sereinement dans ce nouvel océan d’opportunités.