Nouvelle France industrielle : la feuille de route cybersécurité validée


Sous l’égide d’Arnaud Montebourg et d’Axelle Lemaire, le 3e comité de pilotage a validé le 4 juin les priorités et actions du plan « cybersécurité » pour construire la France de la sécurité et de la confiance numérique. Cap vers une industrie française performante en matière de cybersécurité !

Parce que l’industrie de la cybersécurité représente 40 000 emplois en France et que le chiffre d’affaires des acteurs français de la confiance numérique s’établit à 13 milliards d’euros, le plan proposé par un groupe projet piloté par le Directeur général de l’ANSSI et réunissant des représentants des administrations, des industriels fournisseurs de produits ou de services de sécurité et des utilisateurs, jouera un rôle moteur dans la création d’activités et d’emplois en France.

En voici la déclinaison en quatre objectifs :

  • Accroître significativement la demande en solutions de cybersécurité de confiance ;
  • Développer pour les besoins de la France des offres de confiance ;
  • Organiser la conquête des marchés à l’étranger et
  • Renforcer les entreprises nationales du domaine cybersécurité.

Parmi les résultats attendus à court terme, la création d’un « label France » (marque de confiance, de qualité et de performance) pour les offres nationales est l’une des mesures phare. La France se dotera d’une ou de plusieurs plateformes de cybersécurité, de tests et de démonstration. En matière de dynamisation du marché, la connaissance de l’offre française à l’international sera notamment soutenue par un forum cybersécurité public-privé tandis que des actions seront conduites pour consolider les acteurs nationaux de la cybersécurité.

Volontariste et pragmatique, ce plan incarne la volonté d’action conjointe de l’ensemble des acteurs de la cybersécurité en France.

Pour aller plus loin :
www.economie.gouv.fr/nouvelle-france-industrielle