Signal Spam : arrêter le spam à sa source


Le lundi 20 septembre 2010, l'association Signal Spam a tenu une conférence de presse, en présence de Nathalie Kosciusko-Morizet, Secrétaire d'État chargée de la Prospective et du Développement de l'économie numérique, pour présenter son organisation et sa plate-forme de signalement.

Le lundi 20 septembre 2010, l’association Signal Spam a tenu une conférence de presse, en présence de Nathalie Kosciusko-Morizet, Secrétaire d’État chargée de la Prospective et du Développement de l’économie numérique, pour présenter son organisation et sa plate-forme de signalement.

L’association Signal Spam regroupe des acteurs publics, des entreprises et des associations, dans l’objectif commun de lutter contre l’émission de pourriels. En effet les pourriels ne sont pas seulement une source de gêne pour les utilisateurs, ils sont également un moyen de diffuser en masse des codes malveillants (vers, virus, chevaux de troie) et des tentatives de filoutage ou d’escroquerie.

L’ANSSI est un des membres institutionnels de Signal Spam, aux côtés de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL), de l’Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l’information et de la communication (OCLCTIC), de la Direction générale de la Gendarmerie nationale et de la Brigade d’enquête sur les fraudes liées aux technologies de l’information (BEFTI).

Pour plus d’informations, consultez le communiqué de presse de Signal Spam (PDF) ou rendez-vous sur www.signal-spam.fr.

L’ANSSI vous invite à vous inscrire sur la plateforme de signalement Signal Spam.

Communiqué de presse Signal Spam – 20 septembre 2010

  • pdf

    Communiqué de presse Signal Spam - 20 septembre 2010

    398.87 Ko