L’ANSSI et l’Europe


La France s’est dotée d’un dispositif national de cyber sécurité ambitieux afin de faire face aux menaces cyber. Agir seul n’est cependant pas possible : la cybersécurité de la France dépend, entre autres, de celle de ses pays voisins européens. C’est aujourd’hui un enjeu clé qui doit être traité à l’échelle européenne.

L’adoption de la stratégie européenne de cybersécurité en 2013 et, plus récemment, de la directive NIS (Network and Information Security), posent les bases d’une prise de conscience et de responsabilité partagée de la menace cyber en Europe.

La France s’est fixé un mandat clair à cet égard, résumé dans l’objectif n°5 de la Stratégie nationale pour la sécurité du numérique visant à promouvoir l’autonomie stratégique pour la sécurité numérique européenne.

Tout en veillant au respect de la souveraineté des États membres, des politiques communes sont actuellement définies en matière de réglementation, de normalisation et de certification, de recherche et développement ou encore de confiance dans le numérique.
Le lancement récemment du Partenariat Public-Privé européen pour la cybersécurité (cPPP) ou encore la mise en œuvre du règlement eIDAS témoignent de cette volonté européenne d’agir ensemble pour un cyberespace sûr, stable et ouvert.
Afin de mettre en œuvre cette feuille de route stratégique pour la France et l’Europe, l’ANSSI développe des relations bilatérales et s’investit dans les instances multilatérales (OTAN, ONU, OSCE, OCDE,…) et notamment au sein de l’Union européenne (UE). L’agence participe à certains groupes de travail du Conseil de l’UE et au conseil d’administration de l’Agence européenne chargée de la sécurité des réseaux et de l’information, l’ENISA. L’ANSSI est également un acteur majeur des travaux internes à l’Union Européenne destinés à renforcer la cybersécurité de l’UE en tant qu’institution.

L’ANSSI participe notamment au Mois européen de la cybersécurité (European Cybersecurity Month), un événement de sensibilisation grand public aux usages et enjeux de sécurité du numérique organisé chaque année en octobre.

Son objectif : promouvoir et défendre la vision française sur les enjeux de cybersécurité auprès de ses principaux partenaires de confiance, soit plus de trente pays parmi lesquels l’Allemagne.
Voir le rapport d’activité : l’ANSSI à l’international


BSI : UNE COOPERATION BILATERALE DYNAMIQUE

La France et l’Allemagne sont moteurs au sein de l’Union Européenne en matière de cybersécurité, notamment grâce à leurs cadres réglementaires de protection des infrastructures critiques, qui sont cohérents avec l’esprit de la Directive européenne NIS (Network and information security).
Depuis de nombreuses années, la France et l’Allemagne travaillent conjointement dans de nombreux domaines, tels que le cloud-computing, la certification de sécurité et les synergies industrielles. Ces thématiques seront élargies et développées à l’avenir afin de renforcer les capacités de cybersécurité en France, en Allemagne et plus largement au sein de l’Union Européenne.
Suite aux déclarations conjointes de l’ANSSI et de BSI lors du Forum International de la cybersécurité à Lille en janvier dernier, les conclusions du Conseil des Ministres franco-allemand du 7 avril 2016 entérinent ainsi une nouvelle dynamique de coopération bilatérale et constituent un progrès important pour la cybersécurité européenne.