Lancement national de la plateforme Cybermalveillance.gouv.fr


Après une phase d’expérimentation, le dispositif d’aide aux victimes Cybermalveillance.gouv.fr sera lancé sur l’ensemble du territoire national le mardi 17 octobre, par Louis Gautier, Secrétaire général de la défense et de la sécurité nationale, en présence de Mounir Mahjoubi, secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargé du Numérique.

Dans le cadre du Mois européen de la cybersécurité, le groupement d’intérêt public ACYMA ouvre au niveau national sa plateforme « cybermalveillance.gouv.fr », le dispositif d’assistance aux victimes de cybermalveillance. La conférence du 17 octobre sera aussi l’occasion de revenir sur la phase d’expérimentation dans la région des Hauts-de-France lancée en mai 2017.

Suivez l’inauguration de Cybermalveillance.gouv.fr en direct sur les réseaux sociaux, mardi 17 octobre, dès 9h15 avec #CyberMDirect.

cybermalveillanceLes intervenants :
• Louis Gautier, Secrétaire général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN)
• Jérôme Notin, Directeur général du Dispositif national d’assistance aux victimes de cybermalveillance
• Bernard Spitz, Président de la Fédération Française des Assurances
• Mounir Mahjoubi, Secrétaire d’Etat chargé du numérique

Retrouvez également le dispositif sur Facebook et Twitter.

 

 

Un guichet unique pour les particuliers, PME et collectivités territoriales

cybermalveillance_gouv_fr_logo

« Cybermalveillance.gouv.fr » est la solution vers laquelle peuvent désormais se tourner les victimes de cybermalveillance. C’est un guichet unique qui met en relation ces victimes avec des prestataires de proximité, compétents et présents sur l’ensemble du territoire national. Il s’adresse aux particuliers, aux entreprises (PME/TPE) et collectivités territoriales.
Son fonctionnement est défini et piloté par le groupement d’intérêt public ACYMA.
Ses missions :

  • Référencer et animer le réseau de prestataires de solutions présents sur l’ensemble du territoire
  • Lancer des campagnes d’information et de sensibilisation au niveau national sur la sécurité numérique
  • Mettre en place un observatoire du risque numérique

 

Contacts presse : presse[at]cybermalveillance.gouv.fr

 

    Liens externes