Glossaire


Opérateur d’importance vitale

L’article R. 1332-1 du code de la défense précise que les opérateurs d’importance vitale sont désignés parmi les opérateurs publics ou privés mentionnés à l’article L. 1332-1 du même code, ou parmi les gestionnaires d’établissements mentionnés à l’article L. 1332-2. Un opérateur d’importance vitale : exerce des activités mentionnées à l’article R. 1332-2 et comprises dans un secteur d’activités d’importance vitale ; gère ou utilise au titre de cette activité un ou des établissements ou ouvrages, une ou des installations dont le dommage ou l’indisponibilité ou la destruction par suite d’un acte de malveillance, de sabotage ou de terrorisme risquerait, directement ou indirectement d’obérer gravement le potentiel de guerre ou économique, la sécurité ou la capacité de survie de la Nation ou de mettre gravement en cause la santé ou la vie de la population.


Outils de dissimulation d’activité (Rootkit)

Tout programme ou ensemble de programmes permettant de dissimuler une activité, malveillante ou non, sur une machine. Par extension, tout programme ou ensemble de programmes permettant à une personne malveillante de maintenir un contrôle illégitime du système d’information en y dissimulant ses activités. Par extension, programme ou ensemble de programmes permettant de dissimuler une activité, malveillante ou non, sur une machine. L’activité dissimulée peut être une activité sur le système de fichiers (création, lecture, écriture), une activité réseau, une activité en mémoire. Pour cela, un rootkit peut travailler dans l’environnement de l’utilisateur, sans droits particuliers, ou en profondeur dans le système d’exploitation, nécessitant par conséquent des droits d’exécution élevés.

Remarques : L’installation de ces programmes nécessite que le système soit préalablement compromis (cheval de Troie, intrusion). Ces programmes modifient souvent les commandes usuelles de l’administrateur, afin de dissimuler toute trace de leur présence. Ils effectuent aussi fréquemment plusieurs opérations au niveau du noyau du système d’exploitation, comme l’installation de portes dérobées, la capture des frappes clavier, etc. Un outil de dissimulation d’activité n’a pas pour but d’offrir un accès quelconque à la machine hôte. En revanche, la plupart de ces outils malveillants embarquent des fonctionnalités de porte dérobée permettant à l’auteur un accès à distance et un maintien sur le système compromis.


Voir aussi: