Le Conseil de l’Union européenne relève le Challenge de la Cybersécurité


L’ANSSI était conviée à Sofia du 26 au 28 mars 2018 pour participer à la conférence de cybersécurité organisée par la présidence bulgare du Conseil de l’Union européenne (UE) ainsi qu’à la réunion du Réseau des Centres de réponse aux incidents de sécurité informatique des Etats États membres de l’UE (Réseau des CSIRTs).

Pour répondre à une menace qui se globalise, la coopération internationale, à tous les niveaux, est plus que jamais une nécessité. La sécurité du numérique était donc à l’honneur de la conférence « Cybersecurity Challenges », que tenait à Sofia la Présidence Bulgare du Conseil de l’Union Européenne.

Et face aux défis à relever pour l’Union Européenne, une réponse collective et coordonnée aux incidents de grande ampleur se formalise, tant sur le plan organisationnel que sur l’articulation nécessaire des moyens techniques, opérationnels et stratégiques.

photo_groupe_breve_20180406_2

Cyril Cuvillier, sous-directeur adjoint de l’ANSSI pour les relations extérieures et la coordination, a salué la dynamique vertueuse qu’a impulsée la directive Network and Information Security (NIS). Adoptée par les institutions européennes le 6 juillet 2016, elle prévoit notamment que chaque Etat État membre se dote de capacités pérennes de gestion des risques pour la sécurité du numérique.

Une démarche ambitieuse, soutenue par l’ANSSI, qui favorise le développement d’un socle capacitaire au sein de chacun des 28 États membres pour garantir aux pays européens une plus grande autonomie dans leur capacité de réponse aux cyberattaques.

photo_breve_20180406_2_2

L’ANSSI est également revenue sur l’importance de la coopération stratégique et opérationnelle entre les 28 États membres, que la directive NIS a mise en place, avec un attachement particulier au développement du Réseau des CSIRTs, instance d’échange et de collaboration au sein de laquelle le CERT-FR intervient pour partager avec ses homologues européens ses connaissances de la menace ainsi que son expertise opérationnelle et technique. Le rôle structurant de l’ENISA dans la facilitation et le soutien à la coopération opérationnelle entre les Etats représentés dans ce réseau a également été rappelé.

La conférence était aussi l’occasion d’insister sur le rôle majeur de l’industrie dans l’élévation du niveau de sécurité et de résilience au sein de l’Union. L’Europe est en effet l’échelon naturel pour accompagner le développement d’une industrie forte, compétitive et innovante, qui tire pleinement profit de l’expertise développée par les États membres, pour répondre de façon autonome à ses besoins en matière de technologies clés et de services.