Accompagner la sécurité des grands événements


Compétitions sportives, échéances électorales, sommets internationaux… Ces événements de grande ampleur auxquels participe la France sont souvent exposés aux risques. Parmi les menaces identifiées, les cyberattaques font aussi l’objet d’une attention particulière de la part de l’ANSSI et de l’ensemble des services de l’Etat. Pour les prévenir, l’agence dispose d’une organisation spécifique en matière d’anticipation.

Au sein de l’ANSSI, cette mission d’anticipation recouvre plusieurs étapes :

  1. Compréhension de l’événement : enjeux économiques, politiques et diplomatiques, parties prenantes, gouvernance SSI, etc. ;
  2. Compréhension de la menace cyber et analyse de risques : cybercriminalité, déstabilisation, sabotage, etc.
  3. Définition des actions à mettre en œuvre en lien avec l’ensemble des services de l’Etat et des acteurs impliqués dans l’événement.

La mise en œuvre d’un tel dispositif se planifie sur plusieurs mois ou années en fonction de l’ampleur de l’évènement.

De nombreuses compétences mobilisées

La portée des actions résultant de ce type de dispositif varie selon l’événement : parties prenantes, durée, effectifs, sensibilité, etc. Toutefois, l’anticipation suppose de recourir à la mobilisation et à la coordination de compétences et de ressources complémentaires en vue d’assurer l’accompagnement le plus complet en matière de sécurité numérique.

  • Connaissance de l’événement et compréhension des enjeux sous-jacents, en vue de procéder à l’analyse de la menace et des risques cyber pouvant peser sur son bon déroulement.
  • Accompagnement des parties prenantes dans la sécurisation, voire la supervision, des systèmes d’information sensibles par la réalisation d’audits et l’émission de recommandations préventives et réactives spécifiques selon les scénarios de risque envisagés.
  • Information et sensibilisation des acteurs concernés pour accueillir cet accompagnement de la manière la plus fluide possible, en saisir les enjeux et engager différents niveaux de responsabilité. Cela peut notamment passer par l’organisation de rencontres et ou la contribution à des actions partenariales, ainsi que par la création de contenus (guides, infographies, etc.) dédiés aux besoins spécifiques des parties-prenantes.

Ressources et bonnes pratiques

Retrouvez ci-dessous les outils d’information largement diffusés à des fins de sensibilisation aux risques numériques, notamment à l’intention des hautes autorités, des élus ou des candidats et de leurs équipes en période électorale.