Les sous-directions


Pour répondre à la grande variété de ses missions, l’ANSSI est organisée en cinq sous-directions.

 

François Deruty, sous-directeur du COSSI.
Titulaire d’un diplôme d’ingénieur en microélectronique et d’un DEA en systèmes automatisés, François Deruty rejoint le ministère des armées en 2002. Après 14 années passées au sein du ministère dans différentes fonctions d’expert technique, de responsable d’équipes et de directeur de programme, il rejoint l’ANSSI en 2016 aux fonctions de sous-directeur adjoint, chef adjoint du centre opérationnel de la sécurité des systèmes d’information.
Il exerce la fonction de sous-directeur depuis avril 2018.

 

 

portrait V. StrubelVincent Strubel, sous-directeur Expertise.
Vincent Strubel est ingénieur en chef des Mines. Son parcours professionnel s’est entièrement déroulé à l’ANSSI. Il a occupé les fonctions d’ingénieur R&D à partir de 2005, avant d’être nommé chef de bureau en 2009, à la tête d’une équipe d’une dizaine de personnes sur des activités de recherche et de prototypage dans un domaine technique pointu.
À partir de 2012, en qualité de chef de division, il poursuit cette activité dans un domaine plus large, avec une cinquantaine de collaborateurs.
Il exerce la fonction de sous-directeur depuis octobre 2014.

 

 

Marc Yolin, sous-directeur Systèmes d’information sécurisés.

Marc Yolin est ingénieur général du corps des mines. Il a commencé sa carrière en 1997 à la direction des systèmes d’information et de communication (DSIC) du ministère de l’intérieur, d’abord en tant que responsable de la messagerie électronique, puis comme adjoint au chef du bureau en charge des réseaux et comme représentant de la France au comité permanent des technologies de l’information d’Interpol.
En 2004, il rejoint le Secrétariat général de la défense nationale, en tant qu’adjoint au sous-directeur des télécommunications et réseaux sécurisés de la direction de la protection et de la sécurité de l’État. En 2006, il devient adjoint du sous-directeur de l’informatique et des télécommunications du ministère de la Justice, avant de prendre la tête de cette sous-direction en 2014 où il est responsable de nombreux projets concourant à la modernisation de l’institution judiciaire.
Il revient au SGDSN en octobre 2017 en tant que sous-directeur des systèmes d’information sécurisés de l’ANSSI.

 

 

portrait Yves VerhoevenYves Verhoeven, sous-directeur Relations extérieures et coordination.
Ancien élève de l’école normale supérieure, docteur en informatique, Yves VERHOEVEN est ingénieur en chef des Mines.
Après un début de carrière en 2005 au sein du ministère des affaires étrangères, il a rejoint le secrétariat général de la défense nationale en 2007, puis l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information en 2009. Entre recherche, gestion de projet, responsable de la sécurité des systèmes d’information, officier de programme, responsable des relations internationales et conseiller numérique du directeur général, Yves Verhoeven a couvert un large éventail d’activités en lien avec la sécurité du numérique et la cyberdéfense.
Il exerce la fonction de sous-directeur depuis janvier 2016.

 

 

 

portrait Michel BabeauMichel Babeau, sous-directeur Affaires Générales.
Michel Babeau est magistrat de la Cour des comptes. Après un début de carrière dans l’armée de l’air où il exerce des fonctions d’encadrement et d’audit de formations militaires, il intègre ensuite l’Institution de la rue Cambon. Il y exerce des fonctions de contrôle dans le secteur de la défense avant de se consacrer à celui de l’énergie. A cette date et jusqu’en 2015, il assure également les fonctions de rapporteur général de la commission financière de l’Agence France Presse. En 2009, il rejoint la direction de la prospective et de la planification de sécurité nationale du Ministère de l’intérieur en qualité de chef du pôle intelligence économique. En 2011, il réintègre la Cour des comptes pour se consacrer de nouveau au domaine de l’énergie en assurant notamment la responsabilité de ce secteur.
En janvier 2016, il rejoint l’ANSSI pour exercer les fonctions de sous-directeur.