Modélisation des valeurs extrêmes des courants induits par des interférences électromagnétiques


Auteurs : Chaouki Kasmi, Marc Hélier, Muriel Darces et Emmanuel Prouff.
Dans le cadre des Journées Nationales Microondes, Paris, France, mars, May, 2013.

Nous nous intéressons ici à la Compatibilité Électromagnétique de structures complexes. L’étude de tels systèmes nécessite a priori de réaliser des simulations ou d’effectuer des mesures pour la totalité des configurations possibles.
Une telle exhaustivité est rarement envisageable en pratique, une analyse de Monte-Carlo est alors privilégiée afin d’estimer l’effet des variables aléatoires sur une observable. L’analyse statistique de cette quantité physique est généralement réduite à une caractérisation de ses tendances centrales.
Cette approche réduit donc l’étude de cette observable à ses contributions moyennes sous l’hypothèse que la probabilité des événements rares est extrêmement faible, donc négligeable.
Cependant, pour des applications critiques, la prise en compte des événements extrêmes est un enjeu majeur de sécurité.

Nous proposons dans cet article de démontrer l’intérêt de la modélisation des valeurs extrêmes de courants parasites induits par des perturbations électromagnétiques.