Nos offres d'emploi


Chef(fe) du bureau affaires politiques européennes et internationales

  • Référence :
    P5159

Environnement

L’agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI) relève du secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN), service chargé d’assister le Premier ministre dans l’exercice de ses responsabilités en matière de défense et de sécurité nationale.

Elle a pour mission d’assurer la sécurité des systèmes d’information de l’Etat et des opérateurs nationaux d’importance vitale, de concevoir et de déployer les réseaux sécurisés répondant aux besoins des plus hautes autorités de l’Etat et aux besoins interministériels, de créer les conditions d’un environnement de confiance et de sécurité propice au développement de la société de l’information en France et en Europe, de coordonner l’action française en matière de cyberdéfense.

La sous-direction Stratégie (SDS) est chargée d’animer les relations extérieures de l’agence, de coordonner les interventions et d’élaborer la réglementation.

Au sein de la SDS, la division Coordination internationale (DCI) coordonne et rend compte de l’ensemble des activités internationales de l’agence, et conduit les actions au niveau stratégique. A ce titre, la division DCI détient, pour l’agence, la connaissance des travaux internationaux relatifs à la sécurité numérique intéressant la France et/ou dans lesquels l’agence est partie prenante. Elle assure également la coordination avec les acteurs interministériels compétents sur les questions internationales. Forte de cette connaissance et de ce positionnement, la division DCI propose la stratégie internationale de l’agence.

Composition du service et positionnement du poste

La division comprend actuellement 15 agents de catégorie A répartis en trois bureaux. L’intéressé(e) est affecté(e) au bureau « Affaires politiques européennes et internationales » de la DCI et y exerce la responsabilité de chef(fe) de bureau. Ce bureau élabore la stratégie de promotion et de défense des intérêts de la France dans les enceintes internationales traitant de cybersécurité et coordonne sa mise en œuvre. A ce titre, il coordonne l’élaboration des positions ANSSI sur les sujets prioritaires à l’international et la conduite des négociations, en lien avec tous les acteurs concernés en interne et à l’interministériel. Il assure la capitalisation et la diffusion au sein de l’agence de la connaissance des acteurs et des développements politiques en matière de cybersécurité dans les instances internationales.

Missions et activités

Le/la titulaire du poste dispose d’une expérience confirmée sur l’activité du bureau, tant dans son aspect international que dans sa maîtrise des enjeux de cybersécurité. Il/elle assure de plus le rôle de chef(fe) de bureau.

Le/la titulaire du poste devra notamment :

  • identifier et analyser les enjeux internationaux de niveau politique relatifs à la cybersécurité dans les enceintes multilatérales dont il/elle assure le suivi ;
  • proposer la stratégie de l’agence vis-à-vis de ces enjeux ainsi que les modalités de traitement, le cas échéant dans un rôle de pilotage ou coordination ;
  • proposer les positionnements de l’ANSSI ainsi que leurs stratégies de promotion en lien avec le reste de l’agence et l’interministériel ;
  • assurer la représentation de l’ANSSI et de la France dans le cadre de divers groupes formels et informels à l’international ;
  • développer et maintenir un réseau de contacts adaptés aux besoins des négociations ;
  • établir des synthèses, éléments de langage, positions et dossiers pour les autorités.

Dans son rôle de chef(fe) du bureau, le/la titulaire du poste a vocation à :

  • organiser et animer le travail de l’équipe, en particulier assurer la réalisation des objectifs ;
  • orienter et prioriser les tâches affectées aux agents du bureau ;
  • piloter le travail et veiller aux échéances ;
  • améliorer les processus et les outils de travail ;
  • développer la compétence collective et l’émulation collaborative ;
  • animer les relations entre le bureau, les autres bureaux de l’agence ainsi que les partenaires extérieurs ;
  • manager l’équipe et procéder aux entrertiens annuels des agents dont il a la resposnabilité.

Contraintes et difficultés du poste

  • Le poste nécessite une disponibilité importante, en raison de la charge de pilotage du bureau, du rythme imposé des négociations internationales et des déplacements possibles à l’étranger.
  • Le poste nécessite une excellente connaissance de l’environnement interministériel ainsi que des enceintes internationales traitant de sécurité du numérique, notamment l’Union européenne (DG CONNECT), l’OTAN et l’OCDE.
  • Grande variété de sujets et d’interlocuteurs.

Formation et expérience :

Les candidat(e)s devront :

  • être titulaires d’un diplôme de niveau BAC+5 (idéalement ingénieur dans le domaine des technologies de l’information et de la communication, ou formation consacrée à la défense et la sécurité, les relations internationales et/ou les sciences politiques) ;
  • posséder des connaissances avancées dans le domaine des relations internationales et des organisations internationales en particulier l’Union européenne et l’OTAN ;
  • posséder des connaissances dans le domaine des négociations commerciales internationales, en particulier sur leur dimension numérique ;
  • disposer d’une expérience professionnelle d’au moins huit ans liée aux relations internationales dans le secteur public, en particulier en matière de négociations multilatérales ;
  • posséder une appétence forte pour les questions scientifiques et techniques. Une connaissance solide des enjeux du numérique est nécessaire, et plus particulièrement dans le domaine de la cybersécurité ;
  • maîtriser parfaitement la langue anglaise (niveau minimum CECRL C1 oral et écrit, une seconde langue étrangère serait un atout) ;
  • Une expérience managériale serait un atout important.

Savoir-faire :

  • organisation et animation du travail au sein d’une équipe ;
  • coordination et pilotage de projets de nature stratégique ;
  • promotion de positions nationales dans le cadre de négociations internationales ;
  • rédaction de notes administratives en français et en anglais, y compris pour des autorités ;
  • capacité à s’exprimer avec aisance en public, en français et en anglais.

Savoir-être :

  • sens élevé des responsabilités et sens de l’Etat ;
  • facilité et appétence à travailler en équipe ;
  • rigueur, esprit d’analyse et de synthèse ;
  • bonnes capacités relationnelles, dynamisme, autonomie et force de conviction.

Habilitation

Le poste nécessitant d’accéder à des informations relevant du secret de la défense nationale, le titulaire fera l’objet d’une procédure d’habilitation conformément aux dispositions des articles R.2311-1 et suivants du Code de la défense et de l’IGI 1300 SGDSN/PSE du 30 novembre 2011.