Master Ingénierie des Systèmes Complexes – Parcours : Cyber-Sécurité des Systèmes Embarqués


Cette page présente le détail des informations associées à la labellisation SecNumedu (phase expérimentale) pour la formation citée ci-après.
Ces informations ont été fournies par le ou les établissements qui dispensent la formation labellisée en réponse aux demandes formulées dans le dossier de demande de labellisation téléchargeable sur le site internet de l'ANSSI.
Pour certaines informations, une explication sur la façon de les interpréter est fournie en préambule. Pour plus de précision, le lecteur est invité à consulter directement le dossier de demande de labellisation téléchargeable sur ce site.
La labellisation SecNumedu a été mise en place à titre expérimental en septembre 2016. Cette labellisation et en particulier, le contenu du dossier de demande de labellisation ont vocation à évoluer en fonction des retours faits par les employeurs et les établissement d'enseignement.
On notera que les formations labellisées se sont engagées par écrit à respecter la "charte des engagements du label SecNumedu" téléchargeable sur ce site.

Description de la formation par l'établissement
Le master Ingénierie des Systèmes Complexes parcours Cyber-Sécurité des Systèmes Embarqués (CSSE) forme des experts du domaine de la conception conjointe « matériel-logiciel » de systèmes électroniques sécurisés. Cette formation est unique dans l'enseignement supérieur français puisqu'elle est la seule à être entièrement dédiée à la conception mixte « logiciel-matériel » de systèmes embarqués sécurisés.
La sécurisation des parties électroniques et informatiques des systèmes a une place centrale dans ce cursus. Ainsi, l'accent est mis sur la dimension matérielle et embarquée des dispositifs visés, là où d'autres formations se concentrent sur des aspects complémentaires tels que les mathématiques théoriques pour la cryptographie, l'informatique de sécurité (programmation sur ordinateur, réseaux) ou la gestion de crise (cyberdéfense, grandes infrastructures).
Ce master s'appuie en particulier sur la longue expérience des chercheurs et enseignants-chercheurs du laboratoire Lab-STICC dans ces domaines (architectures numériques, architectures sécurisées...).
  • Référence : 19-002
  • Péremption : 03/2022
  • Programme : consulter
  • Tarif : consulter
  • Titre délivré : Master
Lieu de la formation
UNIVERSITE BRETAGNE SUD (UBS)
  • Université Bretagne Sud

    UFR Sciences et Sciences de l'Ingénieur
    27 rue Armand Guillemot
    BP 92116
    56321 LORIENT Cedex

Nombre d’étudiants d’une promotion et nombre de promotions

  • Nombre maximum d’étudiants dans une promotion : 16

Interprétation : UE, Union Européenne hors étudiants français.

Dominante de la formation

Technique

Formation spécialisée

Sécurité des circuits intégrés et des systèmes embarqués (architecture numérique, OS, firmware)

Interprétation : La formation est dite spécialisée lorsqu’elle vise notamment à former à un domaine particulier de la sécurité. Par exemple, la cryptographie, la sécurité des circuits intégrés, la sécurité de la biométrie…
Le volume horaire dans ce domaine de spécialisation doit correspondre à au moins 50% du volume horaire hors stage (TP et cours).
Le fait qu’une formation soit spécialisée peut autoriser que certains thèmes de la sécurité des technologies de l’information ne soient pas abordés et peut modifier l’appréciation de certains des autres critères de ce dossier.

Niveau de compétence en sécurité

Compétences sécurité,
liste de CyberEdu
Nb heures cours Nb heures pratique Niveau Entrée Niveau Sortie
Année 1 Année 2 Année 3 Année 1 Année 2 Année 3
Fondamentaux 8 2
Sécurité de l’électronique et des architectures matérielles 18 138 0 4
Ce master vise à donner une formation scientifique et technologique de très haut niveau dans les domaines de la conception de systèmes électroniques et informatiques embarqués sécurisés : systèmes embarqués sécurisés, capteurs intelligents sécurisés, objets connectés sécurisés. Les compétences attendues en fin de cursus se retrouvent également dans d'autres items de ce tableau.
Sécurité des systèmes d’exploitation 12 4 68 8 0 3
Des cours d'OS Linux (non orientés sécurité) sont dispensés en L3 à l'UBS et constituent un pré-requis pour pouvoir postuler en Master CSSE. Toutefois, plusieurs UEs et séminaires visent à approfondir les aspects « sécurité » tout au long du master.
Sécurité des réseaux et protocoles 8 10 32 30 0 2
Cryptologie 14 2 28 4 0 2
Ce cours est donné par un expert dans le domaine des architectures matérielles dédiées à la cryptographie AES, RSA, courbes elliptiques... Dans le cadre de ces cours, l'objectif n'est pas de faire comprendre les subtilités mathématiques des algorithmes de chiffrement ; les étudiants doivent apprendre à bien utiliser de tels algorithmes (en hardware et en software).
Stéganographie et tatouage 2 2 0 1
Dispensés sous forme de séminaires ou de cours magistraux avec TP par des intervenants externes.
Sécurité des bases de données 2 2
Comme pour les cours d'OS, les bases de données sont étudiées en L3 à l'UBS et constituent un pré-requis pour pouvoir postuler en Master CSSE. Une attention particulière sur ce point est requise pour l'examen des dossiers de candidatures extérieures.
Contribution des architectures à la sécurité 28 16 0 3
Ces enseignements sont complémentaires à ceux référencés sous l'item Sécurité de l'électronique et des architectures matérielles.
Connaissance de la gouvernance, des normes et des standards dans le domaine de la sécurité 3 0 1
Dispensés par des intervenants externes, sous forme de séminaires ou de cours.
Certifications et évaluations de produits 3 0 1
Dispensés par des intervenants externes, sous forme de séminaires ou de cours.Il s'agit en l'espèce d'heures dispensées par un intervenant de NinjaLab sur les notions ce critères communs et leur mise en application sur des exemples concrets.
Politique de cybersécurité et SMSI 2 0 1
Dispensés par des intervenants externes, sous forme de séminaires ou de cours.
Droit et réglementation 2 0 1
Dispensés par des intervenants externes, sous forme de séminaires ou de cours.Ici, ces heures dispensées par un intervenant de SecLab sur les notions d'Opérateur d'Importance Vitale, les nouvelles réglementations européennes et leur transcription dans le droit français.
Développement logiciel et ingénierie logicielle (sous l’angle de la sécurité) 6 4 36 12 1 3
Dans le cadre du recrutement, les étudiants admis en master ont déjà étudié les questions de développement sécurisé.
Prise en compte de la sécurité dans les projets 6 4 0 2
Ce cours est dispensé au début de la première année du master (cahier des charges, spécifications/analyses, jalons, rapports...). Les compétences acquises sont ensuite réinvesties au cours des différents projets et stages du master. Ainsi, les heures concernées se retrouvent dans d'autres items de tableau, et elles font partie intégrante de l'évaluation des différents projets et stages.
Cyberdéfense 2 6 0 2
Ces aspects sont notamment vus dans le cadre d'échanges entre la filière CyberDéfense de l'ENSIBS et le Master CSSE de la faculté. En l'espèce, les étudiants du master se rendront sur le site de l'ENSIBS pour un exercice de CyberDéfense comme le font les apprentis de l'ENSIBS.
Analyse post-mortem (Forensic) 2 4 0 1
Sécurité des systèmes spécifiques et émergents 14 28 1 3
Ces enseignements sont complémentaires à ceux référencés sous l'item Sécurité de l'électronique et des architectures matérielles. Les étudiants qui sont passés par notre licence ont acquis une certaine culture dans le domaine de l'informatique embarquée, de l'IoT et de l'informatique industrielle. Il s'agit là d'un socle de connaissances partagées avec d'autre parcours du master ISC .
Aspects sociaux et sociétaux 2 2 0 1
Dispensés sous forme de séminaires ou de cours magistraux par des intervenants externes.
Tests d’intrusion 4 4 8 18 0 2
Ces aspects sont couverts par le biais de TP sur des cartes de type Hardsploit (SERMA) et un challenge proposé par des intervenants externes en master 2. À la rentrée 2019-2020, viendront s'ajouter deux nouveaux challenges : une journée en master 1 et deux journées en master 2.
Sécurité physique 2 4 0 1
Ces enseignements sont complémentaires à ceux référencés sous l'item Sécurité de l'électronique et des architectures matérielles.
Sécurité des services externalisés 0 0
Rétro-ingénierie 2 2 4 8 0 2
Ces enseignements sont vus comme un complément à ceux référencés sous l'item Tests d'intrusion.
Aspects économiques de la sécurité 2 0 1
Dispensés sous forme de séminaires ou de cours magistraux avec TP par des intervenants externes.
Autres mises en pratique 0 0

Les niveaux en entrée et en sortie s’interprètent ainsi :
0 : Pas de compétence.

1 : SENSIBILISATION : comprendre les principaux enjeux et problèmes liés à la compétence.
Pour les fondamentaux : avoir suivi les formations de CyberEdu.

2 : APPLICATION : réaliser des actes simples et certains actes complexes liés à la compétence.
Pour les fondamentaux : être en mesure de relier les actes à la compétence et de proposer des améliorations.

3 : MAÎTRISE : réaliser des actes complexes ou tous les actes liés à la compétence.
Pour les fondamentaux : être en mesure de spécifier des pratiques pour les niveaux 2 et 3 liées à la compétence.

4 : SPÉCIALISÉ : avoir reçu une formation dédiée à la compétence sur une durée longue permettant de justifier d’un niveau allant au-delà de la maitrise.

Les thèmes proviennent de Cyberedu
Normalement, toutes les formations devraient au moins viser un niveau 1 pour chaque thème. Les exceptions sont les suivantes :
- Les formations spécialisées sont autorisées à ne pas traiter certains thèmes en dehors de la spécialisation.
- Dans le cadre de la version expérimentale de SecNumedu, il est admis que certains thèmes ne soient pas traités dans le programme de l’année de délivrance du label sous réserve que l’établissement les prennent en compte dans les programmes de formation des années ultérieures.
- Pour les licences professionnelles, le nombre d’heures associées aux compétences « réseau » comptabilisent toutes les heures d’enseignement dans ce domaine. Pour les autres formations, seules les heures en lien avec la sécurité sont comptabilisées.
Ce tableau ne fournit que les heures de formation à la sécurité associées à la dernière année d’enseignement (souvent, l’année de spécialisation). Toutefois, certaines formations répartissent l’enseignement de la sécurité sur plusieurs années. Lorsqu’ils sont renseignés, les commentaires associés à chaque thème permettent d’identifier ce cas de figure. Le niveau en entrée, lorsqu’il est supérieur à zéro, est un autre moyen d’identifier que le thème a déjà été abordé dans les années précédentes.
Enfin, il faut être conscient qu’il s’agit de niveaux « estimés » avec tout le caractère subjectif que cette estimation peut comporter.

Répartition des pratiques d’enseignement et de leur évaluation dans l’obtention du diplôme

Formation classique : Répartition des pratiques d’enseignement
Catégories Nb heures Commentaires éventuels
Cours - présentiel 0 104 90
Cours - distance 0 0 0
Cours - MOOC 0 42 0 Ces heures correspondent à des plages horaires libérées pour les étudiants pour qu'ils suivent des MOOCs sur la plateforme FUN. Un seul MOOC est pour l'instant imposé aux étudiants : « Python : des fondamentaux à l'utilisation du langage » de l'INRIA. Ce MOOC vient en complément à la courte introduction au langage Python (4h) que nous pouvons proposer aux étudiants pour le moment. Elles ne sont pas intégrées dans le tableau C-15.
TP - Présentiel 0 244 78 Les heures de projets ne sont pas comptées dans ces volumes. Ne sont pas non plus pris en compte les deux challenges (1 jour en master 1 et 2 jours en master 2) que nous mettrons en place à partir de la rentrée prochaine (en plus du challenge de Master 2 déjà organisé par un industriel).
TP- Distance 0 0 0
Projets 0 84 42 Ces heures de projet sont comptabilisées dans le tableau C-15 sur des heures de pratique : deux UE Projets de 42 h chacune en Master 1 (UE Projet Système Embarqué sécurisé, UE Architecture VHDL sécurisée), une UE Projet de 42 h en Master 2.
Cursus à l'étranger 0 0 0
Stages 0 462 924 Ces stages doivent impérativement porter sur des thèmes liés à la cybersécurité en général, et de préférence une orientation sur les architectures matérielles et/ou les systèmes embarqués (lorsque c'est possible).
Autre - présentiel 0 62 20 Cours d'anglais (60h total) et Mathématiques en master 1.
Autre - Distance 0 0 0
Totaux 0 998 1154




Formation classique : Répartition des pratiques d’évaluation
Catégories Poids dans l’évaluation Commentaires éventuels
Examen sur table 50%
Dossier seul  
Oral seul  
Dossier + Oral 10%
Stage + Soutenance 40%
Autres  
Totaux 100%


Cursus à l'étranger
La formation propose-t-elle ou impose-t-elle que tout ou partie de la formation se déroule dans un établissement de formation à l’étranger ? Non
82.24%

Volume de cours et de mise en pratique dédiés à la sécurité par rapport au volume de cours et de mise en pratique non dédiés à la sécurité

630

Nombre d'heures de cours et de mises en pratiques dédiées à la sécurité

Part des intervenants (en nombre) provenant des milieux académiques / milieux professionnels (entreprises, administrations)

Activité la première année après le diplôme

Activité la première année après le diplôme pourcentage de la promotion
Diplômés en activité professionnelle 0%
Diplômés en Recherche d'emploi 0%
Poursuite d'étude 0%
Autres cas 0%

Métiers visés en sortie et pratiquées, en sortie et 5 ans après la sortie

Métiers En sortie Après 5 ans Pratiqués Categorie
Visés Pratiqués *
Conseiller juridique en sécurité   CAE
Consultant sécurité « organisationnel »   CAE
Consultant sécurité « technique » 1   CAE
Cryptologue   CAE
Délégué à la protection des données (DPD)   CAE
Évaluateur sécurité 2   CAE
Autre métier sécurité   CAE
Architecte sécurité 2   MPC
Chef de projet sécurité 2   MPC
Développeur de sécurité 1   MPC
Autre métier sécurité   MPC
Administrateur sécurité   OMCO
Technicien sécurité 2   OMCO
Autre métier sécurité   OMCO
Correspondant sécurité   POG
Responsable du plan de continuité d’activité   POG
Responsable de la sécurité des systèmes d’information (RSSI)   POG
Spécialiste en gestion de crise   POG
Autre métier sécurité   POG
Analyste SOC   SGI
Expert réponse à incident (CERT)   SGI
Autre métier sécurité   SGI

Catégorie : catégorie de métiers décrite en annexe et rappelée ici pour mémoire :
• CAE : conseil, audit, expertise
• MPC : management de projets et cycle de vie
• OMCO : opération et maintien en condition opérationnelle
• POG : pilotage, organisation et gestion des risques
• SGI : support et gestion des incidents

Certifications professionnelles passées dans le cadre de la formation

aucune

Ce tableau permet d’indiquer les certifications professionnelles obtenues durant le cursus de formation (ou dans certains cas, préparées).
- La certification est marquée comme « obligatoire » si l’obtention de la certification est une condition pour l’obtention du diplôme. Dans ce cas, la colonne « pourcentage » vaut par défaut 100%.
- La certification est marquée comme « optionnelle » si l’obtention de la certification ne conditionne pas l’obtention du diplôme. Dans ce cas, la colonne « pourcentage » indique le nombre d’étudiants ayant obtenu la certification.

Formations labellisées par la CNIL

aucune

Niveau d’anglais

Niveau d'entrée
La formation impose-t-elle un niveau d’anglais minimum vérifié en entrée ? Pas de vérification

Niveau de sortie
L’atteinte du niveau est-il vérifié pour l’obtention du diplôme ? Oui : L'objectif est d'amener les étudiants à communiquer en anglais, et à progresser au-delà du niveau B1 du CECRL.
Le niveau est vérifié par des examen au sein de l'établissement. Pour les meilleurs en anglais, la faculté des sciences peut financer l'examen du TOEIC.

En entrée : indique si l’établissement impose un niveau et comment il le vérifie.
En sortie : indique si l’établissement vise un niveau en sortie et comment il est vérifié.
Typiquement, le niveau peut être vérifié par l’établissement lui-même ou via une certification.
Dans certains cas, l’obtention du diplôme est conditionnée par le niveau d’anglais visé en sortie. Lorsque ce n’est pas le cas et qu’un niveau d’anglais en sortie est visé, le pourcentage d’étudiant ayant obtenu ce niveau est normalement indiqué. Dans certains cas, les établissements ont indiqué le pourcentage d’étudiants par fourchettes de niveaux.