Challenge européen de cybersécurité : l’entraînement de la Team France commence !


L’équipe France se préparera du 3 au 6 septembre 2019 au Challenge européen de cybersécurité à Bucarest. L’ANSSI s’associe avec l’IRT SystemX pour accueillir les joueurs et leurs coachs sur le campus de Saclay et leur proposer un plan d’entrainement varié. Au programme : cours de cryptologie, forensics, machine learning, CTF, applications Web et présentations orales des résolutions d’épreuves.
ECSC - logo team france - fond blanc

Suite aux phases de sélection nationale en mai et juillet, la composition finale de l’équipe France pour l’European cybersecurity challenge (ECSC) a été révélée le 15 juillet 2019.

Prochaine étape : l’entraînement des joueurs et de leurs remplaçants, afin de les préparer au mieux à ce qui les attendra en octobre à Bucarest. Pour proposer un programme varié et pertinent, l’ANSSI et l’IRT SystemX s’associent pour accueillir l’équipe sur le campus de Saclay du 3 au 6 septembre.

Issus d’horizons différents, les dix joueurs titulaires, ainsi que leurs quatre remplaçants, bénéficieront d’un entraînement pendant une semaine. L’objectif est double :

  • faire connaissance et commencer à travailler ensemble, au sein de l’équipe mais aussi avec les coachs sur lesquels ils pourront s’appuyer sur place ;
  • se mettre dans les conditions de l’European cybersecurity challenge (ECSC) en étudiant les types d’épreuves auxquels ils pourraient être confrontés et en réalisant des exercices adaptés pour les résoudre le plus efficacement possible.

« Cette dernière étape avant le départ pour Bucarest sera décisive pour l’équipe France. Le but sera d’entraîner les joueurs, de désigner un capitaine, mais aussi de développer un véritable esprit d’équipe » affirme Guillaume Poupard, directeur général de l’ANSSI.

Les coachs de l’ANSSI et les ingénieurs-chercheurs de l’équipe « sécurité numérique » de l’IRT SystemX vont joindre leurs forces et leurs compétences pour composer un programme sur mesure. Concrètement, l’entraînement se déroulera en deux volets. Le premier volet comprendra des sessions de montée en compétences et de perfectionnement sur les techniques et méthodologies de découverte et d’exploitation de vulnérabilités.
Le second volet proposera une mise en situation proche du réel au travers d’un jeu de « hacking éthique » de type CTF (Capture The Flag). Dans cet exercice, les membres de l’équipe France se glisseront dans les habits d’un auditeur et emploieront les mêmes outils et techniques, afin de découvrir un maximum de vulnérabilités. Chaque vulnérabilité, associée à une mission, est identifiée par un drapeau (« flag ») symbolisant la récompense liée à son exploitation. L’objectif sera de mettre au point la meilleure stratégie, exploitant au mieux les expertises diverses et complémentaires de chaque membre de l’équipe, afin de réaliser le plus grand nombre de missions.

« Cela implique une très bonne cohésion au sein de l’équipe et requiert la mise en place d’automatismes entre ses membres. C’est justement sur ces automatismes que les membres s’exerceront afin de mieux se connaitre et de perfectionner leurs capacités à travailler en équipe » explique Reda Yaich, responsable de l’équipe sécurité numérique en charge de la coordination technique de l’exercice au sein de l’IRT SystemX.

La plateforme CHESS (Cybersecurity Hardening Environment for Systems of Systems), environnement de simulation et d’analyse unique en France pour évaluer la cybersécurité des architectures systèmes, servira de socle pour cet entraînement.

« La plateforme expérimentale CHESS autour de laquelle l’IRT SystemX et l’ANSSI ont noué un partenariat étroit depuis cinq ans, offre un environnement technologique complet pour évaluer la sécurité des systèmes hyperconnectés du futur (modélisation et simulation d’attaques, visualisation des menaces, expérimentation de technologies innovantes, etc.). Naturellement, elle constitue un terrain de jeu unique pour entraîner l’équipe France à déjouer les scénarios d’attaques les plus complexes. », explique Gilles Desoblin, Responsable de la thématique Défense et Sécurité, IRT SystemX.

L’équipe France partira à Bucarest du 8 au 12 octobre pour concourir à l’édition 2019 du Challenge européen de cybersécurité.

En savoir plus sur l’European CyberSecurity Challenge

Rassemblant chaque année une dizaine de pays européens, l’European Cybersecurity challenge (ECSC) permet aux équipes nationales de se mesurer les unes aux autres, avec des séries d’épreuves variées (cryptographie, reverse engineering, recherche de vulnérabilité, etc.) sur plusieurs jours. Chaque équipe se compose de 10 joueuses / joueurs, de la nationalité du pays qu’elles ou ils représentent, avec 5 « juniors » (âgé-e-s de 14 à 20 ans) et 5 « seniors » (âgé-e-s de 21 à 25 ans). Les membres de l’équipe sont désignés à l’issue d’une sélection nationale propre à chaque pays. Entourés de professionnels de la SSI, les membres de l’équipe nationale se rendront à Bucarest, du 8 au 12 octobre, pour affronter les autres délégations nationales lors du mois européen de la Cybersécurité.

 

Communiqué de presse – ECSC – Entraînement de la Team France