Ingénieur spécialisé en sécurité pour les systèmes informatiques et les communications


Cette page présente le détail des informations associées à la labellisation SecNumedu (phase expérimentale) pour la formation citée ci-après.
Ces informations ont été fournies par le ou les établissements qui dispensent la formation labellisée en réponse aux demandes formulées dans le dossier de demande de labellisation téléchargeable sur le site internet de l'ANSSI.
Pour certaines informations, une explication sur la façon de les interpréter est fournie en préambule. Pour plus de précision, le lecteur est invité à consulter directement le dossier de demande de labellisation téléchargeable sur ce site.
La labellisation SecNumedu a été mise en place à titre expérimental en septembre 2016. Cette labellisation et en particulier, le contenu du dossier de demande de labellisation ont vocation à évoluer en fonction des retours faits par les employeurs et les établissement d'enseignement.
On notera que les formations labellisées se sont engagées par écrit à respecter la "charte des engagements du label SecNumedu" téléchargeable sur ce site.

Description de la formation par l'établissement
Tout acteur des moyens informatiques et des communications doit prendre en compte la malveillance et se prémunir contre ses effets. Une formation technique en sécurité doit donc couvrir des sujets aussi variés que la cryptographie, la détection et l'analyse des logiciels malveillants, les logiciels et systèmes informatiques sécurisés, la sécurité des réseaux fixes, des réseaux mobiles, les techniques biométriques et les méthodes de protection de la vie privée.
Cette formation a pour but d'offrir les connaissances techniques nécessaires aux ingénieurs chargés de concevoir des systèmes sécurisés et aux administrateurs système chargés d'assurer la sécurité informatique et réseau au sein d'une entreprise ou d'un organisme public. L'accent est mis sur l'analyse des vulnérabilités, la conception et la gestion des mécanismes de sécurité dans le domaine des réseaux fixes et mobiles, des systèmes informatiques et du traitement d'image. Les techniques de sécurité étudiées comprennent la cryptographie et ses applications, la détection et l'analyse des logiciels malveillants, les mécanismes de sécurité dédiés à la protection des communications, des réseaux et des applications informatiques distribuées, la protection des images et les techniques biométriques.
  • Référence : 18-001
  • Péremption : 03/2021
  • Programme : consulter
  • Tarif : consulter
  • Titre délivré : Ingénieur de spécialisation
Lieu de la formation
EURECOM
  • EURECOM - Campus SophiaTECH

    450 Route des Chappes
    06410 Biot - Sophia Antipolis
    France

Nombre d’étudiants d’une promotion et nombre de promotions

  • Nombre maximum d’étudiants dans une promotion : 20
  • Nombre d’étudiants diplômés de la dernière promotion

    • Total : 9
    • Français : 2
    • UE : 2
    • Hors UE : 5
    • Pourcentage : 100
  • Nombre de promotions depuis la création : 4

Interprétation : UE, Union Européenne hors étudiants français.

Dominante de la formation

Technique

Formation spécialisée

sans objet

Interprétation : La formation est dite spécialisée lorsqu’elle vise notamment à former à un domaine particulier de la sécurité. Par exemple, la cryptographie, la sécurité des circuits intégrés, la sécurité de la biométrie…
Le volume horaire dans ce domaine de spécialisation doit correspondre à au moins 50% du volume horaire hors stage (TP et cours).
Le fait qu’une formation soit spécialisée peut autoriser que certains thèmes de la sécurité des technologies de l’information ne soient pas abordés et peut modifier l’appréciation de certains des autres critères de ce dossier.

Niveau de compétence en sécurité

Compétences sécurité,
liste de CyberEdu
Nb heures cours Nb heures pratique Niveau Entrée Niveau Sortie
Année 1 Année 2 Année 3 Année 1 Année 2 Année 3
Fondamentaux 9
Sécurité de l’électronique et des architectures matérielles 15 6 0 2
Sécurité des systèmes d’exploitation 29 11 0 2
Sécurité des réseaux et protocoles 35 15 0 3
Dont 15h de cours et 6h de TP sur la sécurité des communications sans fils.
Cryptologie 33 12 0 2
Stéganographie et tatouage 6 5 0 2
Sécurité des bases de données 3 1 0 2
Contribution des architectures à la sécurité 13 7 0 2
Connaissance de la gouvernance, des normes et des standards dans le domaine de la sécurité 1 0 0 1
Certifications et évaluations de produits 1 1 0 1
Politique de cybersécurité et SMSI 3 1 0 1
Droit et réglementation 2 0 0 1
Environ 2 heures réparties dans différents cours. Il est aussi proposé deux cours optionnels de 21h en droit (propriété intellectuelle et introduction générale au droit)
Développement logiciel et ingénierie logicielle (sous l’angle de la sécurité) 13 10 0 2
Prise en compte de la sécurité dans les projets 2 0 0 1
Cyberdéfense 0 0 0 0
Analyse post-mortem (Forensic) 19 10 0 3
Sécurité des systèmes spécifiques et émergents 3 1 0 2
Aspects sociaux et sociétaux 3 1 0 2
Tests d’intrusion 3 1 0 2
Sécurité physique 7.5 2.5 0 2
Sécurité des services externalisés 10 4 0 3
Rétro-ingénierie 21 4 0 2
Aspects économiques de la sécurité 1 0 0 1
Autres mises en pratique 180 0 0
2 x 90h de projets en sécurité, 1 chaque semestre.
Protection de la vie privée 5 3 0 2

Les niveaux en entrée et en sortie s’interprètent ainsi :
0 : Pas de compétence.

1 : SENSIBILISATION : comprendre les principaux enjeux et problèmes liés à la compétence.
Pour les fondamentaux : avoir suivi les formations de CyberEdu.

2 : APPLICATION : réaliser des actes simples et certains actes complexes liés à la compétence.
Pour les fondamentaux : être en mesure de relier les actes à la compétence et de proposer des améliorations.

3 : MAÎTRISE : réaliser des actes complexes ou tous les actes liés à la compétence.
Pour les fondamentaux : être en mesure de spécifier des pratiques pour les niveaux 2 et 3 liées à la compétence.

4 : SPÉCIALISÉ : avoir reçu une formation dédiée à la compétence sur une durée longue permettant de justifier d’un niveau allant au-delà de la maitrise.

Les thèmes proviennent de Cyberedu
Normalement, toutes les formations devraient au moins viser un niveau 1 pour chaque thème. Les exceptions sont les suivantes :
- Les formations spécialisées sont autorisées à ne pas traiter certains thèmes en dehors de la spécialisation.
- Dans le cadre de la version expérimentale de SecNumedu, il est admis que certains thèmes ne soient pas traités dans le programme de l’année de délivrance du label sous réserve que l’établissement les prennent en compte dans les programmes de formation des années ultérieures.
- Pour les licences professionnelles, le nombre d’heures associées aux compétences « réseau » comptabilisent toutes les heures d’enseignement dans ce domaine. Pour les autres formations, seules les heures en lien avec la sécurité sont comptabilisées.
Ce tableau ne fournit que les heures de formation à la sécurité associées à la dernière année d’enseignement (souvent, l’année de spécialisation). Toutefois, certaines formations répartissent l’enseignement de la sécurité sur plusieurs années. Lorsqu’ils sont renseignés, les commentaires associés à chaque thème permettent d’identifier ce cas de figure. Le niveau en entrée, lorsqu’il est supérieur à zéro, est un autre moyen d’identifier que le thème a déjà été abordé dans les années précédentes.
Enfin, il faut être conscient qu’il s’agit de niveaux « estimés » avec tout le caractère subjectif que cette estimation peut comporter.

Répartition des pratiques d’enseignement et de leur évaluation dans l’obtention du diplôme

Formation classique : Répartition des pratiques d’enseignement
Catégories Nb heures Commentaires éventuels
Cours - présentiel 0 0 318 234h de cours « sécurité » + 84h cours non techniques
Cours - distance 0 0 0
Cours - MOOC 0 0 0
TP - Présentiel 0 0 95 53h de TP techniques et 42h de TP cours non techniques
TP- Distance 0 0 24
Projets 0 0 180 2 projets de 90 heures (un projet par semestre)
Cursus à l'étranger 0 0 0
Stages 0 0 770 22 semaines min – 35h/semaines
Autre - présentiel 0 0 0
Autre - Distance 0 0 0
Totaux 0 0 1387




Formation classique : Répartition des pratiques d’évaluation
Catégories Poids dans l’évaluation Commentaires éventuels
Examen sur table 57% L'ensemble des cours (sauf projets ou cours non techniques) ont un examen écrit.
Dossier seul 10% Travaux à la maison (notation sur machine)
Oral seul  
Dossier + Oral 15% Projets de semestre
Stage + Soutenance 8% 8% équivaut à 1 cours sur 13 (sans compter les ECTS)
Autres 10% Travaux pratiques
Totaux 100%


Cursus à l'étranger
La formation propose-t-elle ou impose-t-elle que tout ou partie de la formation se déroule dans un établissement de formation à l’étranger ? Non
83.14%

Volume de cours et de mise en pratique dédiés à la sécurité par rapport au volume de cours et de mise en pratique non dédiés à la sécurité

513

Nombre d'heures de cours et de mises en pratiques dédiées à la sécurité

Part des intervenants (en nombre) provenant des milieux académiques / milieux professionnels (entreprises, administrations)

Activité la première année après le diplôme

Activité la première année après le diplôme pourcentage de la promotion
Diplômés en activité professionnelle 100%
Diplômés en Recherche d'emploi 0%
Poursuite d'étude 0%
Autres cas 0,00%

Métiers visés en sortie et pratiquées, en sortie et 5 ans après la sortie

Métiers En sortie Après 5 ans Pratiqués Categorie
Visés Pratiqués *
Conseiller juridique en sécurité   CAE
Consultant sécurité « organisationnel » 1   CAE
Consultant sécurité « technique » 1 18% CAE
Cryptologue 1   CAE
Délégué à la protection des données (DPD)   CAE
Évaluateur sécurité 1   CAE
Autre métier sécurité 1 18% CAE
Enseignant chercheur en Sécurité
Architecte sécurité 1   MPC
Chef de projet sécurité 1 9% MPC
Développeur de sécurité 1 45% MPC
Autre métier sécurité 1 9% MPC
Administrateur sécurité 1   OMCO
Technicien sécurité   OMCO
Autre métier sécurité   OMCO
Correspondant sécurité 1   POG
Responsable du plan de continuité d’activité   POG
Responsable de la sécurité des systèmes d’information (RSSI) 1   POG
Spécialiste en gestion de crise   POG
Autre métier sécurité   POG
Analyste SOC 1   SGI
Expert réponse à incident (CERT) 1   SGI
Autre métier sécurité   SGI

Catégorie : catégorie de métiers décrite en annexe et rappelée ici pour mémoire :
• CAE : conseil, audit, expertise
• MPC : management de projets et cycle de vie
• OMCO : opération et maintien en condition opérationnelle
• POG : pilotage, organisation et gestion des risques
• SGI : support et gestion des incidents

Certifications professionnelles passées dans le cadre de la formation

aucune

Ce tableau permet d’indiquer les certifications professionnelles obtenues durant le cursus de formation (ou dans certains cas, préparées).
- La certification est marquée comme « obligatoire » si l’obtention de la certification est une condition pour l’obtention du diplôme. Dans ce cas, la colonne « pourcentage » vaut par défaut 100%.
- La certification est marquée comme « optionnelle » si l’obtention de la certification ne conditionne pas l’obtention du diplôme. Dans ce cas, la colonne « pourcentage » indique le nombre d’étudiants ayant obtenu la certification.

Formations labellisées par la CNIL

aucune

Niveau d’anglais

Niveau d'entrée
La formation impose-t-elle un niveau d’anglais minimum vérifié en entrée ? Oui : - Cambridge (First certificate & ESOL) : Level B2 minimum
- TOEFL : 564
- TOEFL IBT : 80
- TOEIC : 750
- IELTS : 5.5

La fourniture d'une des attestations listée n'est pas obligatoire en entrée mais un bon niveau en anglais est attendu.

Niveau de sortie
L’atteinte du niveau est-il vérifié pour l’obtention du diplôme ? Oui : - Cambridge (First certificate & ESOL) : Level B2 minimum
- TOEFL : 564
- TOEFL IBT : 80
- TOEIC : 750
- IELTS : 5.5

Les étudiants doivent fournir une certification parmi celles citées pour obtenir le diplôme.

En entrée : indique si l’établissement impose un niveau et comment il le vérifie.
En sortie : indique si l’établissement vise un niveau en sortie et comment il est vérifié.
Typiquement, le niveau peut être vérifié par l’établissement lui-même ou via une certification.
Dans certains cas, l’obtention du diplôme est conditionnée par le niveau d’anglais visé en sortie. Lorsque ce n’est pas le cas et qu’un niveau d’anglais en sortie est visé, le pourcentage d’étudiant ayant obtenu ce niveau est normalement indiqué. Dans certains cas, les établissements ont indiqué le pourcentage d’étudiants par fourchettes de niveaux.